Une vie de tech'

Menu

Sudden Strike 4

Le retour du roi

Temps de jeu : + 300 heures

Durée de vie : 40 heures en solo avec les extensions

Pour :

  • Version 3D enfin au niveau
  • Mécanique de jeu
  • Qualité graphique
  • Campagnes solo
  • Extensions
  • Rejouabilité
  • IAs dans un Sudden

Contre :

  • Réalisme
  • Gourmand en ressources
  • Bug en multijoueurs
  • Partie multijoueurs en retrait
  • Editeur inutilisable
  • Equilibre des nations
  • Variété des unités

Anecdote

Voila qu’une équipe sortie de nul part arrive en nous annonçant l’arrivée d’une franchise disparu des radars depuis presque 15 ans sur un fond de guerre d’avocats. Avec ma contribution importante sur les différents mods, ma vaste bibliothèque de maps de la version 2, je ne pouvais que me réjouir d’une telle annonce. Car oui, soyons clair, on fera comme si Sudden Strike 3 n’avait jamais existé dans l’histoire tant il fut un décrié.

Mon avis

Si la première livraison fut décevante. Surtout en multijoueurs avec uniquement un pseudo mode de production d’unités (bouh on renie ses racines). Sudden Strike 4 gagne a être joué. Les campagnes de Sudden Strike 4 m’ont redonné un plaisir que je n’avais plus eu depuis une paire d’années (avec World In Conflict et R.U.S.E) : faire une campagne solo de STR. Cette impression est plus que renforcée a chaque sortie de DLC.

Le système de médailles et de doctrine permet d’enrichir la re-jouabilité et d’allonger considérablement la durée de vie du titre. On apprécie. Le mode défi sans sauvegarde en situation difficile peut donner pas mal de filtre a retordre (situation comme : moins de troupes, pas de médecins, pas d’aviation, équipement de moindre qualité) .

Si il restes des imperfections/frustrations sur l’ensemble de la prestation par rapport aux mods plus aboutis que l’on a connu, cet opus n’en reste pas moins plaisant a jouer. Le point le plus dommageable étant que par moment il ressemble trop a un portage 3D de SS2 tant il semble en reprendre trop d’éléments discutables (les portées notamment). Mais, les scénarios bien ficelés et les IA disponibles en multi font vite oublier la déception. On replonge dans le challenge de capturer les différentes liées aux batailles majeurs de la guerre (comme Berlin, Dunkerque, Stalingrad, Tobrouk, la ligne Mannerheim et Iwo Jima).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.