Une vie de tech'

Menu

Sudden Strike II

Injustement décrié

Temps de jeu : des milliers d’heures

Pour :

  • Réalisme
  • Variété d’unités
  • Editeur de cartes
  • Mods
  • Style de jeu

Contre :

  • Eclatement de la communauté
  • Absence de gestion du carburant et pièces détachées
  • Impossible d’utiliser les ruines et carcasses

Intéressant que l’arrivée de ce jeu dans ma ludothèque. Sortant de Cossacks, en face il y avait Stronghold, Heart Of Iron et Crusader King qui allaient arrivés dans les bacs. Et je voulais m’épargner un énième Panzer General. Il restait alors un Close Combat a la distribution confidentielle et une prise en main réputée difficile et exigeante.

Sudden Strike était un peu l’ovni au milieu de tout ça, proposant un mix de dimension tactique et stratégique le tout sans gestion de la production ni ressources autres que les munitions… soit une proposition complétement différente du marché a l’époque. En prenant la suite des renseignements j’ai vu que cette suite était a la fois attendue et décriée a l’avance (c’est fou non ?). Tout cela car  elle ne reprendrait pas les éléments qui avaient fait l’adoption de l’addon Forever par la communauté.

Il y avait de plus une forte activité en ligne autour du jeu que ça soit via le système de partie via GOA (que je n’ai pas connu) ou via la mise à disposition de centaines de cartes additionnelles (en solo comme en multi) augmentant considérablement la durée de vie du jeu. Il n’en fallait pas plus que ce concept de jeu un peu différent du marché pour m’attirer.

La prise en main des premières missions de campagnes s’est faite tout seule et les mécaniques du jeu un peu différentes sont déroutantes de prime abord. Le jeu reste rapide a comprendre. D’ailleurs, on comprend presque trop vite que chaque perte compte et qu’au final la victoire s’acquiert dans la douleur et avec une bonne maitrise de l’ensemble des forces notre disposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.