Une vie de tech'

Menu

Deskminis, Minisforum (&co)

Avant mes aventures dont la plus récente du DeskMini, j’ai été utilisateur de Nuc Intel et autres Brix. N’ayant pas testé de configuration assembleur venue d’Asie ni pu franchir le pas des Magnus de chez Zotac mon expérience me portait jusque la dans la continuité de suivre Intel.

Le retour d’AMD dans la course a mis du temps a se propager dans ce segment. Avec la pénurie des micro-conducteurs, et les recyclages outranciers de CPU Intel, les offres AMD se sont multipliées et sont devenues bien plus crédibles. Je parlerai ici de Minisforum qui m’a l’air dans cette jungle, de proposer l’une des offres les plus abouties. Histoire de tromper un peu le consommateur, le service marketing a même repris l’appellation d’Acer pour une partie de sa gamme « DeskMini ». Cette reprise de nom n’est pas sans différence. Contrairement a Acer qui laisse la main pour choisir sa configuration, Minisforum intègre une flopée de ports supplémentaire et aussi du wifi…

Je ne vais pas m’amuser ici a faire le détails de la gamme, mais dans les grandes lignes :
– EliteMini X400/500
– Deskmini UMXXX

Le pendant coté Intel pour concurrence les NUCs n’est pas un reste :
– X35G
– H31G (qui lui sort du lot avec sa 1050 MXM intégrée mais associé une série de processeurs plus ancienne)

Pourtant, par rapport a une configuration que l’on monterait soit même dans un boitier Acer, les avantages sont relativement limités. Que ca soit en termes de prix avec une centaine d’euros de moins (et un choix de meilleurs composants pour le prix), évolutivité, refroidissement, garantie, l’intégré est derrière a chaque fois. Et dernier poste (et non des moindre), a APU ‘desktop’ égal, ces configurations proposent des performances graphiques plus limitées. La faute a 2 éléments, d’abord, la gestion du XMP pour la mémoire (pouvant induire une variation de 10 a 20% des performances) parfois mono-canal. Ensuite la prise en compte de la mémoire graphique qui se limite pour les intégrateurs a une méthode héritée des mobiles. Ces méthodes castrent les performances de la même puce d’au moins une vingtaine de % supplémentaires.

Des arguments non négligeables pour quelqu’un qui accepte une configuration un poil moins clé en main pour un usage comprenant plus de jeu.

En faisant fi de l’APU ‘desktop’ et son coté évolutif, il existe des alternatives basées sur un CPU mobil. Avec des performances qui seront forcément en deçà sans être ridicules toutefois. Chez minisforum a un tarif moins élevé mais toujours pas avantageux, mais pas que. La je pense par exemple aux solutions copycat Beelink SER3et TRIGKEY Speed ​​​​S3 qui se négocient encore moins cher. Autour d’une centaine d’euros encore, soit moins que la solution que l’on monterait soit-même. Sans être a la pointe, on se retrouve pour 400€ avec une configuration minuscule qui fait largement l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.