Une vie de tech'

Menu

Test objectif, Sigma DN 30

Au saumon ! Mon préféré !

Boitier(s) associé(s) : E-PM2, E-M10 mkIII
Durée d’utilisation : 6 ans
Utilisation principale : tout

Pour :

  • Polyvalence
  • Couleurs
  • Compacité
  • Qualité optique

Contre :

  • Latence au démarrage
  • Bruit lorsqu’il est hors tension
  • Ouverture

Anecote / pourquoi ce choix

A la revente du Panasonic 14, j’ai souhaité retenter l’aventure de la focale fixe. J’ai cherché un juste milieu entre le 45/1.8 trop long que je n’utilisais pas et le 14 qui ne servait qu’au paysage. Il y avait bien le Panasonic 20mm mais plusieurs retours d’utilisateurs faisaient état d’effets de bandes sur les photos avec un boitier Olympus. De plus, impossible de le trouver d’occasion a un prix raisonnable. La plupart des offres étant a une vingtaine d’euros d’écart du prix neuf.

Au détour d’une rencontre avec quelqu’un équipé d’un Nex et du Sigma 30 j’ai commencé a m’y intéressé de plus près. J’ai testé a l’achat la triplette Sigma (avec le 19 et le 60 2.8) mais seul le 30 m’a alors tapé dans l’œil contrairement aux 2 autres. On peut le trouver autour de 60€ d’occasion a peine plus de 100€ neuf, aucune raison de passer a coté !

Mon avis

Le titre en dit long, je suis véritablement « in-love » avec cet objectif qui est resté vissé au boitier pendant longtemps. Véritable compagnon de voyage, compact, permettant de faire un peu de portrait et une mise au point relativement rapprochée. A peine plus long que les classiques 50mm plein format, il reste utile pour le tout venant. Et pour le prix, il n’y avait aucune concurrence. Le rendu des couleur est top, le flou d’arrière plan est doux et progressif. Il peut faire doublon avec le 20/1.7 et le 25/1.8 mais ne les ayant pas à ce moment là je ne peux me prononcer. L’autofocus fait le job, sans être le plus rapide mais au moins, il ne se plante pas comme le 45/1.8.

Je n’ai qu’un seul gros reproche qui est le temps d’allumage de 4 a 5 secondes. Un bloggeur a fait état d’une mise a jour de firmware qui résoudrait ce soucis, mais ce dernier a supprimer son post après que je l’ai contacté. Personne chez le fabriquant ne semble avoir eu vent d’une telle chose. Une version ART a également circulé au double du prix. La encore, personne n’a confirmée ou infirmée la présence du retard à l’allumage. Ni la disparition du bruit de lentilles flottantes lorsque l’on manipule l’objectif hors tension. Dommage, à qualité strictement identique, ça serait ma seule raison de le remplacer.

Je l’ai vendu pour acheter le 30/1.4 mais je l’ai tellement regretté l’année suivante que j’en ai racheté un et que je pense finalement me séparer du 30/1.4.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.