Une vie de tech'

Menu

Test boitier, Olympus Pen E-PM2

Un OM-D pas cher

Durée d’utilisation : 4 ans
Utilisation principale : tout
Objectifs utilisés avec : 14-150, 12-50, 30/2.8, 30/1.4

Pour :

  • Qualité générale (capteur, construction, écran)
  • Rapport qualité prix

Contre :

  • Manque une molette

Anecdote / pourquoi ce choix ?

Après la panne de l’E-PM1, il fallait bien trouver un remplaçant dans la gamme pour continuer de profiter de mon stock d’objectifs. Malgré ma mésaventure j’ai souhaité poursuivre l’expérience Olympus. Tout le monde vantait la qualité du capteur de l’OM-D, le Pen Mini v2 était donc la version bas de gamme sans toutes les commandes pratiques ni les plus (tropicalisation) du haut de gamme, même capteur, même menu, même électronique que le vénérable fer de lance de la marque. Qu’à cela ne tienne je venais de faire 2 ans sur un mini boitier sans commande, j’étais prêt pour repartir à l’aventure.

Mon avis

Pour faire des photos en amateur, en dehors du manque d’une molette, le boitier était parfait. Léger, compact, solide et produisant des clichés au niveau du grand frère, rien à demander de plus. A peine plus gros que la version précédente mais là où l’autre était lisse, celui-ci bénéficie d’un grip minime mais appréciable pour améliorer la prise en main. L’appareil est vraiment bien construit, il a aura été malmené dans pas mal de voyage ou de situation avec froid et chaleur.

S’agissant de la qualité d’image rien a redire. Le bon en dynamique et la flopée de pixels supplémentaires sont les bienvenus.

Après moult aventure, l’histoire s’arrêtera avec une panne de la carte mère après 25 000 clichés… Même si on peut toujours s’attendre à ce qu’il soit plus durable, après tout ce qu’il aura vécu je ne peux pas lui reprocher la panne. J’ai tout même pris la peine de le faire réparer faute de trouver un remplacer moins cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.