Une vie de tech'

Menu

Test boitier, Olympus E-M10 mk I

Le (faux) petit frère ?

Durée d’utilisation : 4 mois
Utilisation principale : tout
Objectifs utilisés avec : 12-50, 30/2.8, 30/1.4

Pour :

  • Construction soignée dans un format compact
  • Commandes qui tombent sous le doigt

Contre :

  • Pas de nouveauté en qualité d’image
  • Plus gros que les Pen Mini

Anecdote

Suite a la panne de l’E-PM2 parti en répartition pour plusieurs mois il m’a fallu un remplaçant. Je suis tombé sur une bonne affaire avec ce modèle reconditionné sans accessoire (pas de batterie, tour de cou &co). Heureusement tout ce qui servait au Pen était compatible avec celui la. Bon point pour Olympus, du 1er Pen au dernier E-M tout est compatible, pas sur que soit autant le cas du coter de chez Panasonic ou Sony.

Mon avis

Pour un boitier sensiblement plus gros (mais pas trop non plus) on trouve une pléthore de commandes qui tombent sous les doigts. Rien a redire c’est pratique au possible, je sens le confort par rapport au Pen. Avec un gros objectif, l’ensemble reste tout aussi déséquilibré. Pour autant avec un petit objectif le couple ne rentre plus dans une poche de veste, dommage.

Je suis par contre dubitatif sur le gain en qualité par rapport au Pen. Malgré qu’il avait pourtant plusieurs années de plus au compteur. Cela se voit surtout sur la dynamique. La nouveauté si elle existe est imperceptible, si ce n’est au niveau du porte monnaie. Malgré la montée en gamme, je ne vois pas de meilleure gestion du bruit ni d’amélioration sur la vitesse, on reste toutefois limité par la carte avant le boitier. La connectique reste identique, pas d’USB a l’horizon.

Globalement on a le look de l’OM-D, quelques commandes et la tropicalisation en moins. Ça donne une impression que quelqu’un au marketing a trouvé une idée pour attraper un peu plus d’argent en recyclant la production.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.