Une vie de tech'

Menu

Miniaturisme et minipc gaming

Je parlais il y a quelques temps d’une recherche build compromis entre efficacité/performance et compacité.

Il y a un peu plus d’un an encore j’étais toujours dans l’idée de rester sur du portable chez Intel et d’y greffer une carte dédiée a coter. Avant de me lancer dans le jeu compétitif, j’étais dans l’idée d’avoir un configuration plus légère. Potentiellement de basculer dans l’autre camp en suivant les tests des APU Ryzen. Dans le genre un Matebook avec un Ryzen 3/5 et profiter d’un APU suffisant pour un peu de jeu occasionnel et pourquoi pas partir sur un abonnement GeforceNow (qui fera l’objet d’un article plus tard) quand il y a besoin de plus de puissance. Je nuance le jeu* dans mon titre car les APU sont encore loin de pouvoir remplacer un vrai GPU pour du jeu plus sérieux. Sachant qu’il existe aussi une offre de niche chez Zotac (souvent a base de CPU mobile ou basse consommation) plus convaincante pour cet usage a condition d’y mettre le prix.

Mais ca, c’était avant. Avant de se lancer plus sérieusement dans le jeu et de monter une mini tour. Puis aussi, avant de penser a « comment on fait si il faut déménager ? ». C’est d’ailleurs dans cette optique que mon renouvellement post accident électrique c’est orienté vers un APU qui sont plus qu’intéressant et changent un peu la donne.

Nouvelle installation, histoire d’avoir cette fois-ci une configuration de secours. Avec toujours dans l’idée du budget limité permettant de recycler au maximum mes composants. Au final, les choix ne courent pas les rues. S’équiper en GPU ITX et alimentation SFX avec le plus souvent un boitier a plus de 300€ ce n’est ni raisonnable ni envisageable. Après avoir fais le tour des différentes options il restait 2 candidats potentiels : le BQ696 dit « Chopin » de chez InWin et le duo Deskmini A/X300 de chez Asrock. J’ai profité d’une bonne occasion me pouvant me décider je vais tester les 2 et pour m’en faire une idée plus précise…

2 formats, 2 philosophies. ITX « classique » vs Mini-Barebone.

Chacun ses + et ses – :
– alimentation interne ventilée ou externe façon portable
– possibilité d’évolution/récupération ou configuration figée
– ram plein format ou sodimm (niveau tarif/performance la différence n’est pas négligeable)

Mais aussi des – en commun :
– le cout du petit (ITX/STX)
– le compromis sur la ventilation, du low profile sinon rien
– le compromis sur le silence (quoi que ?)
– les Watts a compter (O/C, undervolt, périphériques tout y passe) pour ne pas faire sauter l’alimentation externe
– les performances graphiques limitées de l’APU (à quand RDNA2)
– la connectique réduite quoi que l’on en dise

Ce que je retiens en pratique du comparatif c’est qu’avec une configuration légère, avec une base de Ryzen 4300Ge par exemple, je n’ai pas trouvé d’avantage a la configuration InWin. Certes, ca sera la limite ou presque de ce que le A300 pourra offrir mais en termes de performances/prix/taille le ratio est imbattable ou presque. L’alimentation externe est un bémol pour moi, mais la taille plus limitée de l’ensemble restent a l’avantage du DeskMini.

En visant le recyclage, de mon 5600G (bien plus performant soyons clair), l’InWin fait plus de sens. Sans toutefois que ça soit justifié, la plateforme Am4 étant en fin de vie quoi qu’il en soit. Pas sur que la réponse soit différente lorsque RDNA2 sera disponible ou quand AlderLake avec un vrai iGPU sera abordable. Quoi que d’ici la pas sur que Acer aura un boitier a disposition quand un InWin fera économiser son prix remonter la configuration.

Dans le cas d’un usage puissance de calcul la réponse est toute autre. En effet s’agissant de la place disponible, de la ventilation et de la puissance disponible, je prendrai le parti inverse. Sinon, il existe aussi d’autres alternatives soit du coter du marché asiatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.