Une vie de tech'

Menu

GMK Nucbox un mini clone

C’est petit c’est joli

Configuration testéeJ4125, 8 Go DDR4, SSD 128 Go 
Durée d’utilisation : Quelques jours
Utilisation principale : Bureautique et serveur web

Pour :

  • Performances
  • Qualité de fabrication
  • Taille
  • Alimentation USB-C 12V

Contre :

  • Performances
  • Fiabilité
  • Ventilation
  • Mise a jour du BIOS obligatoire pour Linux
  • Formalités pour la prise en garantie

Anecdote / pourquoi ce choix ?

Il y a fort longtemps, j’hébergeais mon contenu a la maison. Une succession de déménagement dans des lieux ou l’espace était compté ont fait évoluer mon besoin. J’ai donc migré dans le Cloud, chez OVH d’abord, puis temporairement chez GCP avec une année de crédits offerts puis retour en France chez Scaleway. Néanmoins, l’inflation galopante des tarifs Cloud a eu raison de ma volonté, la machine payée 2€ par mois il y a quelques années coute maintenant 11€ par mois, bien plus cher que le cout électrique (sous réserve d’énorme augmentation) d’un hébergement maison. En faisant le tour des news, j’ai vu passé une série de mini boitiers qui pourraient convenir, alors, allons-y !

Mon avis

Dans la jungle des copycat chinois, la meilleure offre semblait celle de GMK, sans financement participatif pour la commande et avec une capacité mémoire supérieure au même prix. Avec un gabarit de 6,1 par 4,3 cm on est bien dans le minuscule. La consommation annoncé a quelques Watts au maximum est un très bon point également. Il y a également des tutos permettant d’utiliser une batterie externe pour faire office d’onduleur.

L’ensemble est vraiment de très bonne facture, l’assemblage même au niveau des ports ne souffre d’aucune approximation, pour le tarif, c’est incroyable. De même qu’en bon ingénieur/bidouilleur, je suis bluffé par l’imagination déployé pour la construction du tout. Rien à redire, la R&D a bien bossé sa copie.

La machine est livrée avec un Windows 10 activé en français, au démarrage tout se passe comme prévu. Voulant passer sous Linux les choses vont se compliquées pour moi. Par défaut le BIOS d’origine ne permet pas de booter sur une clé USB… Le fabriquant propose heureusement une mise à jour réglant le soucis. Passé cette opération, j’ai mon Ubuntu en dual boot tout est ok. Petits tests de charges (la ventilation se fait entendre) mais vu l’emplacement de la machine ca ne sera pas gênant pour moi. Retour a Windows, mise à jour de ce dernier et puis c’est la fin. Oui oui, on ne rêve pas.

La machine n’a plus émis de signal vidéo après cette mise à jour. Après une série d’aller retour avec le support, j’ai pris le temps de regarder plus en détails, tester un autre disque avec un autre OS, vérifier l’enregistrement de la machine sur le réseau mais rien à faire, pas de signal vidéo. Ca sera donc un retour à l’envoyeur et c’est là que je commence q1 regretter l’achat d’une chinoiserie. Frais d’envois et de douanes pour ma pomme, remboursement sous 30 jours après réception du colis, s’il arrive… Me voila déçu et vacciné pour la prochaine fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.