Une vie de tech'

Menu

CloudReady, ChromeOS et Chromebook

Imaginons un monde où tout se passe dans une seule appli, celle que la plupart d’entre nous utilisons a 75% du temps voire plus : le navigateur. C’est la vision/solution proposée par ChromeOS.

Après avoir fais une brève incartade sur ChromeOS à la suite d’une panne du disque du XPS et du tests d’un Chromebook. L’expérience restait fun mais sans plus je n’étais pas le bon public. Jusqu’à ce que je tombe sur CloudReady de Neverware (depuis repris par Google tout ça tout ça). Moi qui était plutôt (et qui le suis toujours dans le fond) anti-chrome, eut égard de la politique de gestion de la vie privée du navigateur. Et étant d’autre part assez peu utilisateur des outils de Google (sauf pour le drive…) j’ai plutôt apprécié la praticité de l’objet pour faire du web. Je me suis dit que me devais de faire un petit billet ici à ce sujet.

Je mélangerai ici le triplet CloudReady (variante de Chromium par Neverware installable presque sur n’importe quel pc portable ou mini-pc). ChromeOS (le système en lui même) et Chromebook (les machines). je ne vois pas grand intérêt de faire 3 billets.

J’essayerai de tenir a jour l’article régulièrement.

Il y a d’abord les aspects positifs :

  • Le boot est rapide, la gestion de vieille aussi efficace que celle de macOS (sur le non pompage de la batterie)
  • Chaque réglage tombe sous la main dans « Chrome »
  • Les mises a jour et la gestion de la sécurité
  • L’accès aux apps Android depuis 2018
  • La possibilité d’installer un Linux en fond via Crouton
  • Depuis 2018 l’intégration de Crostini pour supporter les applis Linux
  • La qualité et performances des machines Chromebook (hors entrée de gamme)
  • La qualité/gestion du touchpad est du niveau des machines haut gamme Windows
  • Le support Shadow en 2018 et GeforceNow en 2020

Puis les aspects négatifs :

  • Les configurations entrées de gamme ternissent l’image du système, un Celeron et 2 Go de ram, bah 6 onglets plus tard la machine est paralysée
  • Je n’apprécie pas non la compatibilité restreinte avec le matériel (imprimantes/scanner) même si c’est moins vrai avec le temps,
  • L’impossibilité ou la galère de transférer des fichiers depuis un téléphone hors utilisation de Google Photos (avec iPhone et Windows Phone)
  • La durée de vie limitée des Chromebook façon smartphone (plus de mise a jour après 2 ou 3 ans…)
  • Je regrette que le CloudReady ne soit pas utilisable en dual-boot avec un Windows
  • L’impossibilité d’avoir des mises a jour en version live-usb
  • La politique de respect de la vie privée
  • L’impossibilité d’avoir accès aux applis Android sur la plupart des configurations avant fin 2018

Outre l’usage dépannage, je trouvais le principe de la configuration plutôt intéressant. Pour les situations où dupliquer rapidement des environnements peut faire gagner du temps. J’ai même lu à ce sujet quelques personnes qui parlaient de l’utilisation de Chromebook/ChromeOS pour des équipes de développeurs. J’avoue qu’à ce stade je suis encore sceptique. Si avec un poil de bidouille on arrive à installer un IDE (pourquoi se donner autant de mal alors qu’il y a plein d’IDE cloud), Git et tout ce qui s’en suis. On ne fera pas de dev en local faute d’avoir dans la majorité des cas une machine assez puissante. Ni même d’espace disque pour faire tourner les containers en fond.

Je n’ai rien vu non au sujet de la marche à suivre afin de pouvoir signer ses commits en local. Sous Windows c’est d’ailleurs plutôt galère de mémoire, même avec WSL. A pourtant peu de choses près, ça faciliterai vraiment la vie d’avoir un environnement réplicable aussi facilement.

Malgré tout ça, il n’en reste pas moins que c’est une option intéressante. Ne serait-ce que pour fournir un truc qui marche presque quoi qu’il arrive.

Note : pour remplacer mon usage sous Windows il me manque encore quelques petits trucs comme :

  • mon Lightroom local (je ne veux pas payer la version cloud…), en vrai je pourrai trouver une alternative cloud ou avoir Darktable via crouton…
  • un vrai éditeur de PDF, je n’aime pas la lourdeur d’Acrobat, mais utiliser 3 ou 4 outils différents pour le même usage est contre productif, la encore je pense que c’est une question de temps avant qu’une alternative arrive
  • un client ftp avec éditeur intégré (WinSCP est ma référence), je n’ai pas testé mais peut-être que curlftpfs via crouton pourrait régler mon soucis
  • un gestionnaire SSH (facon MobaXterm), je crois que Termius rend le service maintenant (depuis début 2019)
  • la gestion des supports externes chiffrés, sur ce point je crois que c’est un peu mort, mais la vie c’est cloud il parait et non pas les supports physique
  • avoir un setup qui transforme la gestion de la vie privée de chrome en firefox-like, oui bon je râle… une petite série d’extensions bien paramétrées fait le job  

J’aurais bien rajouté un point sur les clients mails car je n’aime pas MailSprint que tout le monde utilise. Mais c’est un peu abusé car Gmail se suffit à lui même pour un usage classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.