Une vie de tech'

Menu

Catégorie : Tour

Thermaltake Core v21 je monte un 3ème Mini PC Gaming

Le boitier PC aussi compatible Expedit Kallax aKa le gamer compact (le suivant)

Thermaltake Core V21
Le boitier en lui même quasi copycat du Core V1 en plus grand.

Configuration testée : i3-10100F, 16 Go DDR4 512 SSD NVME RTX3060
Périphériques :  MD24 Pro, Clavier K63, Deathadder chroma
Durée d’utilisation :
Utilisation principale : jeux

Pour :

  • Format
  • Praticité des emplacements internes
  • Compatibilité mATX
  • Qualité du boitier
  • Evolutivité du boitier
  • Silence

Contre :

  • Il faut enlever les pieds pour rentrer dans un Expedit
  • Manque d’aération latérale

Anecdote / pourquoi ce choix ?

Quand en période de pénurie tu commandes le 1er GPU dispo sans vérifier si il rentre ou non dans ton boitier … La 3060 est trop épaisse pour rentrer dans le Core v1 du coup faute de pouvoir trouver un autre GPU, c’est le boitier qui saute.

Mon avis

Pour le prix, le boitier propose une prestation assez exceptionnelle, modularité, compatibilité … Rien a dire ils ont fait un excellent travail chez Thermaltake (comme toujours ou presque). Pour le reste, tout ce que j’ai mis a l’intérieur est repris du Core v1. Juste une ventilation en extraction plus large donc plus efficace tout en faisant moins de bruit. C’est du coup juste un peu dommage de me retrouver avec une configuration ITX cher payée dans un gros boitier.

Thermaltake Core v1 je monte 2ème PC Gaming Mini ITX

Le boitier PC compatible Expedit Kallax aKa le gamer compact (le retour)

Thermaltake Core v1
Un bon boitier ITX aéré et vitré avec beaucoup de customisations possible.

Configuration testée (1) : i3-10100F, 16 Go DDR4 512 SSD NVME GTX1060 puis GTX1080
Configuration testée (2) : Ryzen 3 4300GE puis 5600G, 16 Go DDR4, 256 SSD NVME, 6600XT
Périphériques :  MD24 Pro, Clavier K63, Deathadder chroma
Durée d’utilisation :
Utilisation principale : jeux

Pour :

  • Format
  • Praticité des emplacements internes
  • Qualité du boitier
  • Silence

Contre :

  • Choix limité en carte mère ITX

Anecdote / pourquoi ce choix ?

Moi qui ne jurait depuis quelques temps que par les PC portables me voila revenu au point de départ, la tour de jeu. J’ai hésité un petit moment entre l’achat des composants et le montage par mes soins et l’achat d’un mini boitier avec GPU. Mais l’évolutivité de la tour et la faiblesse d’offres sérieuses en mini boitier ont eu raison de mon choix. 

Après la panne de la configuration Intel 1200 (d’ailleurs quel choix de plateforme morte né) j’ai changé complètement de crémerie. J’ai ajouté des filtres a poussière. J’ai préféré troquer la 1080 pour une 6600Xt un poil plus performante, moins énergivore mais sans l’écosystème NVidia. Mon AIO ayant rendu l’âme, le refroidissement du CPU est laissé au bloc fourni par AMD. Celui-ci fait le job contrairement a celui d’Intel, mais n’est pas aussi silencieux que le Noctua qui accompagnait l’i3. Rien a signaler de particulier si ce n’est que ca tourne en silence.

Mon avis

Pour le prix, le boitier propose une bonne qualité de fabrication, bien au dessus du Kolink dont je parlais dans un autre billet. Loin de l’entrée de gamme contrairement a ce que son prix peut faire croire. Il y a suffisamment de place et d’option de fixations pour rentrer tout le matériel que l’on souhaite. Contrairement au Kolink, l’alimentation a son emplacement dédié et n’empiète pas sur l’espace restant au GPU. Il juste faire attention sur la longueur d’une carte dotée de 3 ventilateurs. La connectique en latérale peut devenir inaccessible pour bloquante selon l’emplacement de destination du boitier. Mais cela plus pratique que le Kolink. Pas de mystère pour ma part, vu le titre du billet, il a atterri dans un meuble 4 cases Ikea où il rentrait parfaitement.

8 Go de ram auraient pu suffire mais autant anticiper un petit peu et partir sur 16. Faute de GTX1660 ou de RTX2060 disponible ni abordable en occasion j’ai ressorti du placard une veille 1060, remplacée rapidement par une 1080 Mini de chez Zotac. Sauf réglage extrême, jeu en 4K ou jeux particuliers, un Quad Core hyperthreadé est suffisant. L’offre la plus abordable étant chez Intel je n’ai pas été plus loin. Un Ryzen 5 Hexa m’a également fait de l’œil.

Souhaitant performance et silence, tout en anticipant sur d’éventuelles mise a niveau, j’ai opté pour un Noctua NH-L9i en remplacement du ventirad d’origine. Les soucis de chauffe du i7-2600 ont laissé des souvenirs. Cela dit, ce n’est pas un petit i3 de 10ème génération qui fera office de chauffage dans la pièce.

Kolink Satellite, mon 1er Mini ITX/ATX PC Work/Gaming

Le boitier PC compatible Expedit Kallax aKa le gamer étudiant

Boitier kolink satellite
Sobre et mais pas aussi aéré qu’il en à l’air


Configuration testée (1) : i7-2600, 16 Go DDR3, 2x 256 SSD Sata, 1050ti
Configuration montée (1) : i5-3570T, 8 Go DDR3,  1x 256 SSD Sata, GT1030
Configuration montée (2) :  i3-3220, 8 Go DDR3, 1x 128 SSD Sata + 1x 1 To HDD
Périphériques : HP 23xi, Clavier Deathstalker, Intellimouse
Durée d’utilisation : 5 mois 8h par jour
Utilisation principale : jeux, calcul (Machine Learning, BI)

Pour :

  • Format
  • Praticité des emplacements internes sur des composants standards
  • Compatibilité micro-ATX* (plutot mini DTX)

Contre :

  • Choix limité des composants (hauteur ventirad, longueur GPU, alimentation)
  • Compatibilité micro-ATX* (plutot mini DTX)
  • Pas de lecteur optique (alors que certaines pubs pour le boitier en faisait mention…)
  • Connectique en façade pourrait être plus pratique
  • Ventilation difficile a assurer
  • Espace relativement restreint a l’intérieur

Anecdote / pourquoi ce choix ?

Moi qui était habitué pendant longtemps à me faire les configurations aux petits oignons. Ne jouant plus et devant déménager, je suis passé sur des portables bon marché. J’avais bien le NUC mais celui-ci était cantonné à des usages non récréatifs. Ayant par la suite perdu le besoin de mobilité, retrouvé un peu d’espace et le temps/envie mais surtout l’occasion de jouer. Je m’étais refait une tour de jeu petit a petit. Mais suite a un soucis d’espace disponible dans la pièce qui faisait office de bureau (de jeu). Bien que déjà compacte, un Antec VSK 3000B (entrée de gamme), j’ai du me séparer d’une celle-ci. Je suis partis a la recherche d’un boitier encore plus petit. Un petit troc d’un i5-4440 en micro-ATX vers un kit H61 mini-DTX* et me voici paré. Cette configuration est donc ma 1ère de la sorte au milieu d’une période « portables ».

Cette configuration vient donc prendre le relais de l’UX303 pour jouer dans des meilleurs conditions.

Le boitier en lui-même

Pour le prix, le boitier propose une bonne qualité de fabrication. Certes pas au niveau des boitiers qui font 4x le prix mais ce n’est pas de l’entrée de gamme non plus malgré son prix qui l’est clairement. Il y a suffisamment de place et d’options de fixations pour rentrer tout le matériel que l’on souhaite. La connectique en façade peut devenir inaccessible pour bloquante selon l’emplacement de destination du boitier. Pas de mystère pour ma part, vu le titre du billet, il a atterri dans un meuble 4 cases Ikea où il rentrait parfaitement…

Coté agencement interne, prévoir une alimentation modulaire car la place est restreinte a l’intérieur. Pas de folies ni d’extravagances non plus pour le choix du ventirad. Pas de soucis particulier a l’intérieur si ce n’est que le i7-2600 chauffe plutôt pas mal avec un rad d’origine. J’aurais préféré la version S mais introuvable d’occasion et hors de prix en ligne. La taille contenue du boitier joue en sa défaveur pour l’évacuation de la chaleur. Toutefois, malgré le manque d’aération cela ne m’a jamais vraiment posé problème. C’est par contre l’inverse pour l’aspect étouffement du bruit de ventilation. Selon l’orientation du meuble, le son du boitier peine à se faire entendre.

La seule difficulté réside dans le choix du duo de l’alimentation (courte et modulaire oblige ou alors on coupe) et de la carte graphique. Il y a la place pour l’un mais pas pour l’autre. Si la carte graphique est longue, le choix doit impérativement se porter sur un modèle compact (type SFX-L) ou plutôt haut-de-gamme.

Mon avis

Tout ça pour dire que la configuration faisait très bien son job en 2016. Pour  jouer en 1080p a 60 images/seconde ou pour travailler a l’aise en journée. C’est au moment où il faut déménager que l’on se (re)dit que finalement, un bon portable pourrait très bien faire l’affaire. Que l’on pourrait jouer un peu moins ou revoir a la baisse ses prétentions. Face à un NUC Hades Canyon par exemple, ce genre de configuration offre tout de même le luxe de l’évolutivité au détriment bien sur de la compacité. La configuration a été remplacée par un GS40 offrant un niveau de performance en jeu/travail équivalent.

Anecdote 2 ou Tips

A noter que pour une connaissance qui était séduite par le format, j’ai monté un équivalent avec un i5-3570T refroidi par un alpine 12. Associé à une GT1030 passive, 1 SSD, une alimentation semi-passive et en remplaçant le ventilateur par un Noctua. C’est la config discrète par excellence pour du multimédia et du jeu « peu intensif« . Elle se révèle totalement inaudible sans pour autant chauffer, appréciable. La configuration tourne encore 4 ans après et reste d’actualité. Le tout peut a mon avis sans doute tenir longtemps (hors panne).

Note * : Je ne sais pas ce qu’il en est vraiment depuis. Certains fabricants ont du mal à être précis sur les formats et mesures. Peu de revendeurs annoncent le DTX (et encore moins le mini DTX) dans leurs filtres. Pour ceux qui le font c’est parfois la loterie. Je suggère donc de vérifier la référence sur le site constructeur. Attention, car les mesures annoncées ne sont parfois pas respectées. Notamment quand on a une mesure annoncée a la limite, 179mm deviennent 182, 183 deviennent 186. On se retrouve ainsi avec un produit qui dépasse de quelques millimètres et ne passe pas dans le boitier.