Une vie de tech'

Menu

Guide d’achat carte mère bien choisir la sienne

Puisque c’est la période et que je suis lancé sur faire des guides d’achats après CPU et GPU, repartons pour un tour sur les cartes mères.
S’il y a un bien composant central dans la configuration c’est celui la. Et quel que soit le socket, il y a une constante c’est que l’on retrouve des modèles a 50€ comme a 300€.

Alors comment s’y retrouver ?

On va d’abord parler du format, ATX, micro ATX, DTX, mini DTX, ITX. Le DTX étant une amélioration du micro ATX permettant de produire plus de cartes sur une même bande de PCB. Le mini DTX ayant pour caractéristique proposer 1 slot pci-e en plus et un plus de connectique par rapport a l’ITX pour 3cm de plus. Le micro ATX est le format le plus répandu et représentant le gros de l’offre en majorité en entrée de gamme. L’ATX enfin est lui bien plus grand et offre plus de fonctionnalités.

Ensuite le chipset …

C’est l’élément qui définit la carte mère, overclocking, ligne pci-e c’est lui gère. C’est à demi faux de dire qu’il définit également la gamme car il y a des exceptions. Mais globalement le haut de gamme est identifié par un X chez AMD et Z chez Intel. Ici, le ticket d’entrée est autour de 180€. A l’inverse les sockets en x10 chez Intel et Ax20 chez AMD que l’on trouve de 50 à 100€. Pour ce tarif on est généralement limité à 2 slots de ram et 1 ou 2 ports pci-e d’extension.
Les autres références au milieu sont l’offre de cœur de gamme, X50 chez AMD et X60/70 chez Intel.
Je vais volontairement faire l’impasse sur les marques les 4 fabricants que sont , , et

Viennent ensuite les fonctionnalités annexes

Il y a le BIOS avec ses possibilités d’overclocking. La gestion du RGB et de la ventilation. La connectique, on y pense pas forcément et ce n’est pas le genre d’élément que l’on trouve dans les filtres des revendeurs. Mais potentiellement la connectique devrait l’élément principal de choix pour un modèle. Des fonctionnalités apparues plus récemment comme les bios de reset et mises a jour du BIOS (et mieux comme le QFlash qui permet de mettre à jour le BIOS sans CPU). Dernier point peut-être ce sont les puces embarquées pour le réseau et le son. En effet, certaines puces sont préférables à d’autres comme les Soundblaster 3D au lieu des Realtek…

Et les VRMs dans tout ça ?

Impossible en 2022, de parler de carte mère sans parler de VRMs. C’est le sujet à la mode, qui deviendrait presque le critère selon lequel il faut choisir sa carte mère selon certains. Même si c’est un sujet important, il n’en reste pas moins secondaire sur 90% des configurations. Car sauf overclocking ou modèle extrêmement gourmand, la plupart des processeurs seront limités par d’autres facteurs avant de se retrouver limiter par le courant fourni par la carte mère. Néanmoins, pour un PC sollicité ou restant allumé H24, je conseillerai plutôt d’opter à minima pour un modèle avec un radiateur.
Pour ceux qui toutefois veulent aller plus loin, il faut vérifier le nombre de phases et la puissance soutenue entre 40A et 90A. Il faut être d’autant plus vigilant à mesure que l’on souhaite un processeur gourmand/puissant qui sera bien chargé. Les dernières générations ayant tendance à devenir des gouffres énergétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.